Le pré-calendrier de l'Equipe Nationale.

Capture d’écran 2021-02-26 à 15.21.56.png

En 2021, le stage avait lieu à Valflaunés, dans le Gard (proche du Pic Saint-Loup)

Voici le pré-calendrier de l’Equipe Nationale à l’heure actuelle. On a interrogé Denis Repérant, le Directeur Sportif sur les premiers mois de compétitions (février, mars, avril). 

Calendrier de l'équipe Nationale (si pas de changement cause Covid, nouvelles courses...) :

13 au 18 février : Boucles du Haut-Var (en parallèle du stage (voir dernière question de l'interview)).

20 février : Puyloubier

27 février : Bédat

 

5 mars : Tour des 4 Cantons

12 mars : Pelousey Classic

19 Mars : Tour des 4B Sud-Charente + Prix de Saint-Pourcain

20 Mars : Grand Prix de Buxerolles

26 mars : GP de Saint-Etienne

27 mars : Annemasse

26&27 Mars : Tour du Canton de l’Estuaire Gironde

 

9 avril : Tour du Charolais

10 avril : Dijon-Auxonne-Dijon

14 au 17 avril : Tour de Saone et Loire 71

18 avril : Vougy

23&24 avril : Tour de l’Ardèche

23 avril : Boucles du Troncais

25 avril : Circuit Boussaquin

Quels vont être les premiers objectifs de résultats de la saison ? 

"La première des choses, avant d’avoir des résultats, c’est que nos coureurs soient prêts physiquement et mentalement à aller au combat, tous ensemble dans la même direction. Ça passera donc par 2 stages dont le second avec les premières compétitions où nous pourrons réellement évaluer notre niveau global. Avec pour moi une attente de premiers résultats significatifs pour valider le travail de cet hiver. Chaque course sera une opportunité pour briller et jouer la victoire, nous avons de belles élites au programme avec dès fin mars, notre première course par étapes. Puis un enchaînement de courses en Bourgogne (j’aimerai que l’on brille dans ma région natale) qui se terminera mi-avril par le Tour 71, non loin de la métropole de Lyon, un objectif à n’en pas douter. "

 

Quelle course correspondra le mieux à nos coureurs ? 

"Le groupe « Élite » est plutôt tourné vers des épreuves escarpées, nous serons je pense encore plus à l’aise sur de telles courses (Bédat, Tour des 4B, Saint Étienne, Annemasse, Tour du Charolais, Tour de Saône et Loire…) " 

 

Sur quelle course pourrait-t-on surprendre? 

"Avec les jeunes plutôt rapides, un H (Absbjorn) des grands jours, nous aurons aussi notre mot à dire lorsque ça roulera vite et dans des arrivées massives ! Matis, Gautier ou encore Maxime font pour l’instant un hiver sérieux, je pense qu’on devrait les voir s’exprimer rapidement, en tout cas je compte sur eux."

 

S’il y avait 1 course à gagner sur ces 3 mois, quelle serait-elle, et pourquoi ? 

"Toutes sont à gagner ! 1 victoire c’est important, peu importe la course. Le début de saison étant dépourvu de Coupe de France, si je devais vraiment cocher une épreuve, d’un point de vue sentimental, ce serait le Tour du Charolais. Car c’est là où je roulais, où j’ai fait mes études au lycée, où je me suis marié, où je connais bien les organisateurs, bref, une multitude de raisons qui me tiennent à coeur !"

 

Sur le plan organisationnel le Corbas Lyon Métropole aura-t-il parfois 2 fronts ? 

"Nous aurons chaque week-end un front principal avec DS, mécano, assistant. Puis un front « régional » en 1,2,3,J ou 2,3,J où les coureurs se réuniront sur place pour courir ensemble. Malgré tout, il y aura quelques beaux rendez-vous qui nécessiteront deux fronts principaux dans la saison."

 

Mi-février, l’équipe part en stage d'entraînement avec des courses (les Boucles du Haut-Var). Comment se passera l’organisation du stage ?

"Nous serons 2 DS (Xavier Brun et moi), des mécaniciens et assistants, ainsi que des personnes en charge de la logistique pour les repas (mes parents). Le premier jour sera axé autour d’une sortie avec l’ensemble du groupe puis chaque jour, 5 coureurs seront en compétition sur les Boucles du Haut Var, tandis que les autres seront à l’entraînement. C’est un choix de ne pas faire courir tout le monde chaque jour car nous serons qu’en début de saison, on peaufinera les automatismes et la préparation physique pour certains. Le but c’est de sortir plus fort de cette semaine et non pas « cramé » ! On finira la semaine par le Grand Prix de Puyloubier qui est une belle épreuve « Elite » organisée par mes amis de l’AVC Aix en Provence. C’est une épreuve difficile, pourquoi pas y briller : un certain Adrien Guillonnet l’a déjà fait."

Merci Denis, pour ta disponibilité.