_edited.jpg

"L'équipe m'a vraiment aidé à grandir en tant que personne"
Mardi 23 Novembre 2021

Morgan Bown, écossais, depuis 2 ans à Corbas, sera à Saint-Etienne en 2022. 5e à Touchay, on a retracé avec lui son aventure à Corbas et les raisons de son départ. Un départ vécu difficilement par son référent Julien Chave...

 

Salut Morgan, bien rentré en Ecosse ? La France ne te manque pas trop ?

"Salut, mon retour en Écosse s'est bien passé. Juste un peu de difficulté les deux premières semaines pour m'adapter aux températures plus froides. La France me manque parfois, pour la météo bien sûr​,​ et ​pour les routes. D'un autre côté, c'est vraiment agréable d'être chez moi, de revoir ma famille et mes amis après 9 mois loin d'eux."

 

Tu as passé 2020 et 2021 à Corbas. Te souviens-tu de tes débuts avec le club ?

​"​Oui, je me souviens très bien du premier contact que j'ai eu avec le club. C'était en 2019, à la semaine Cantalienne. J'y avais rencontré Clément Ceyret et Hiryu Kayama et aussi Samuel Paslier. Plus tard dans la saison, mon club actuel de l'époque (Club Cycliste Villeneuve Saint Germain Soissons Aisne DN1) s'est arrêté. J'ai donc repris contact avec Clément et l'équipe via Facebook, et ils m'ont accepté pour la saison 2020 !​"​

 

Quels ont été tes meilleurs souvenirs et ta meilleur course de l'année ?

“Ma meilleure course a été le Grand Prix de Touchay où moi et Adam Viez avons été devant, dans l'échappée gagnante. On a roulé en équipe, et avec tactique. Je termine 5e et Adam 8e ! Aussi, aux Boucles Du Printemps à la première manche de CDF N2, nous étions un collectif hyper fort et soudé. On a roulé et couru avec passion et agressivité, et cela s'est vu car nous avons fait des résultats sur chaque étape. Nous avons vraiment pu montrer ce qu'est le Vélo Club de Corbas ! “

 

 

Quelle expérience garderas-tu de Corbas ?

“J'ai tellem​e​nt de bons et beaux souvenirs des 2 années passées. L'équipe m'a vraiment aidé à grandir en tant que personne, et en tant que coureur. Corbas m'a aussi aidé à développer mon savoir-faire et mes compétences de course en me montrant qu'ils croyaient en moi. Julien Chave était en grande partie acteur de ce que je suis devenu aujourd'hui.

2021 a été une année très spéciale pour moi, avec un groupe incroyable, du staff jusqu'à mes coéquipiers. C'était comme ma famille même si elle gardait son professionnalisme. L'équipe m'a aidé dans ce qui pour moi, était comme une année décisive pour le vélo.”


 

Tu as décidé de partir à Saint-Etienne (ECSEL), qu'est ce qui a motivé ce choix ?

“L'année prochaine sera ma dernière année espoir. La Fondation Dave Rayner me finançait en 2021, et devrait me financer en 2022 pour ma dernière année espoir. Quand je ne serais plus espoir en 2023, financièrement, je ne pourrais plus courir en France. Ré-accéder à la DN1 a toujours été mon objectif depuis que je l'ai quitté en 2019 (suite à l'arrêt de mon équipe). J'ai personnellement vu les moyens de Saint-Etienne tout au long de l'année et quand ils m'ont proposé un contrat, c'était génial. Je n'avais jamais été approché par une équipe avant eux. C'était toujours moi qui candidatais auprès des équipes. Leur intérêt m'a fait énormément plaisir, ça a grandement motivé mon choix.”


 

Merci Morgan on te souhaite une bonne continuation.

 

On a demandé à Julien Chave, notre manager proche de Morgan, son ressenti sur son départ.

“Morgan est un jeune attachant, qui nous a surpris par ses résultats cette saison. Je suis très déçu de son départ car au-delà d'un coureur c'était un peu comme un fils surtout le dernier mois où il a vécu au sein de la famille. Je peux comprendre qu'après 2 saisons il ait l’envie de voir ailleurs mais avec notre nouveau projet, ça reste très dommage qu'il soit parti…”