stage valflaunes.jpg

"Cela me tenait à coeur de rester à Corbas".

Antoine Chevrieux,
sera en 2e catégorie en 2022.

Antoine Chevrieux, membre de la DN2 en 2021, reste au club même s’il ne fait plus partie de l'effectif Nationale en 2022. On s'est entretenu avec lui, il nous explique les raisons toutes simples...

Salut Antoine, commençons par ton année 2021, es-tu satisfait ?

"Je dois dire moyennement. J'avais comme objectif d'aider au maximum l'équipe sur les coupes de France étalées à la base sur Avril-Mai. Mais les annonces du 3 ème confinement sont venues perturber le calendrier. Finalement les manches ont été presque toutes décalées à cet été, date à laquelle j'avais prévu mon voyage (depuis plus d'un an). 

Cependant, mon rôle a avant tout été équipier sur le reste des autres courses. Je pense avoir donné mon maximum, tout en me faisant plaisir. Je n'oublie jamais cette dernière composante, qui pour moi est mon carburant. J'en ai bavé car le niveau est haut, mais c'est kiffant de pédaler avec des mecs qui te tirent vers le haut."

Antoine, tu n’as pas été “renouvelé” en 2022 dans l'effectif de Nationale, pourquoi ?

"Oui c'est compréhensible. J'ai achevé en juin dernier mon Master Ingénierie de la Santé, puis je suis parti cet été sur un long voyage à vélo, avant de rentrer dans la vie active dès fin août, sans avoir le temps de souffler et donc de m'entraîner correctement. Mon emploi du temps d'aujourd'hui (7h-19h non stop, avec le temps de trajet) ne me permet plus d'accumuler les kilomètres, comme le devrait un première catégorie. Je ne me vois pas consacrer l'intégralité du peu de temps libre qu'il me reste au vélo. Il faut trouver un équilibre, et je pense que le retour en 2ème catégorie nourrira cet équilibre. Donc non je ne suis pas surpris, et plutôt satisfait."

La bonne nouvelle c'est que tu restes licencié au club en 2022 (en 2e catégorie) ! Quel rôle auras-tu ?

"Cela me tenait à cœur de rester à Corbas. J'aime beaucoup les personnalités qui composent le club, leur façon de penser, leur passion, les copains. Et ce n'est pas parce que l'on n’est pas conservé dans la vitrine qu'il faut forcément aller voir ailleurs. Au contraire, c'est une chance de pouvoir transmettre de l'expérience aux jeunes qui montent, de les aider et de s'amuser. Et j'espère, être appeler sur quelques courses avec la DN lorsqu'il y aura plusieurs fronts notamment."
 

Quel est ton point de vue sur le recrutement 2022 (Denis Repérant, Adrien Guillonnet etc...) ? Et sur le tournant que prend le club depuis 6 mois ?

"Premièrement je suis impressionné ! Impressionné par la passion de nos dirigeants comme Julien ou Richard (notamment) à monter un projet comme celui-ci. De plus, cela vient concrétiser des années de travail par le club, ce qui nous permettra de mieux rivaliser avec les (très) gros clubs qui composent la région AURA. Cela fait 2 années complètes que je suis maintenant arrivé au club, et je vois qu'avec les derniers recrutement staff/coureurs/partenaires, le club monte en puissance à vitesse "grand V".  Cela fait plaisir à voir."

 

A côté de ça, tu as voyagé 2 mois cet été en Europe à vélo, quelle(s) expérience(s) en tires-tu (cf Page Instagram @ff_Rider.s) ?

"Ahah oui et quelle expérience ! Pour rappel, avec mon ami Hugo nous avons pédalé l'aller-retour France/Roumanie pour rejoindre la mer Noire à travers 11 pays d'Europe. Hormis que je suis devenu un véritable tracteur à mon retour, j'en ai pris plein les yeux à travers les 7000 kms étalés sur 2 mois. On prend conscience que finalement le monde nous est à portée de "guibole" pour trois fois rien. Comme je le décris souvent, le vélo n'est qu'un prétexte. Un prétexte pour apprendre à se connaître. Apprendre à voir ce qui nous entoure. À partager, à échanger, à rencontrer. À vivre en sommes. On oublie qu'il existe plein de façons de faire du vélo. Et d'un point de vue sociétal, on oublie que l'on peut vivre avec peu de choses lorsque l'on part 2 mois avec sa maison sur le porte-bagage. Cela fait relativiser sur beaucoup de choses et cela fait du bien de ralentir dans un monde où tout va (trop) vite."

 

Un dernier mot Antoine ? 

"N'oubliez pas le formidable pouvoir de l'endorphine ;)" 

Merci Antoine d'avoir répondu à nos questions.

Retrouvez Antoine sur les réseaux :

Son Strava : https://www.strava.com/athletes/3536388?hl=fr-FR

Son Instagram : https://www.instagram.com/ant_chevrieux/?hl=fr

 

bedat 2.jpg
bedat.jpg