En Immersion chez notre partenaire ASTERION à Charly (69)

Ce samedi 06 Mars 2021, Nicolas GROSSI, Directeur fondateur d'Asterion Wheels, partenaire du Vélo Club depuis déjà 4 ans, nous a ouvert ses portes dans son atelier de montage sur les hauteurs de Charly dans le Rhône.

Les coureurs et le staff de l'équipe Nationale ont ainsi pu découvrir l'atelier et rencontrer les employés d'ASTERION en action. Une grande découverte intéressante pour la plupart. Dans un atelier spécialisé, on retrouve les employés très expérimentés maniant le carbone et les pièces avec une très grande précision. On a pu échanger avec le Directeur fondateur Nicolas GROSSI : 

Bonjour Nicolas, tu nous accueilles aujourd'hui chez ASTERION à Charly, peux-tu nous dire qui est ASTERION ?

" C'est une équipe de sept personnes dédiée au montage de roues. Le mot classique, c'est monteur de roues artisanales. On fait beaucoup de montage de roues haut de gamme et typé haute performance. Beaucoup de montage à la carte. L'avantage d'avoir des roues de chez nous c'est qu'on va déjà être à l'écoute du client final, de l'utilisateur final et d'être sûr que le choix des composants et les paramètres de montage vont être vraiment en accord avec la future pratique ou le futur usage des roues. On a un spectre assez large parce qu'on fait des roues de VTT bien sûr, historiquement on est plutôt vététistes, on fait des roues pour la route compétition, les triathlètes, on a des roues dédiés au vélo électrique et on va même jusqu'au roues de fauteuil de sport. Finalement le savoir faire permet de régler des roues qui marchent assez fort dans tous les domaines."​

Du coup vous assemblez avec des composants d'un peu partout ?

"Chez ASTERION on fabrique quasiment pas de composants, on développe quelques produits, mais on n'est pas fabricant pur. On fait vraiment du montage par volonté. On utilise essentiellement des composants français ou européens. Sur certains postes malheureusement il n'y a pas ce qu'on veut ou plus de fabricant en Europe. Donc on a certains produits qui viennent encore d'Asie. Mais le but du jeu, c'est d'avoir aussi de très bons produits en France comme en Europe. On donne donc la priorité à ces produits là." 

On a pu s'apercevoir au cour de notre visite que vous bossez en partenariat avec les moyeux Aivee ?

" Oui Aivee c'est une socété qu'on a rencontré il y a presque dix ans au début de l'aventure ASTERION. C'est une société vendéenne qui fabrique des moyeux, qui  a démarré en même temps que nous. L'avantage du partenariat avec Aivee c'est de pouvoir bénéficier d'une entreprise qui appartient à un groupe industriel d'une taille conséquente sur tout l'arc ouest de la France de la Vendée jusqu'à la Bretagne. Ils ont des activités multiples en mécanique. Ça va être avec des tambours de convoyage pour les gros convoyeurs de carrière, de la machine spéciale. C'est une grosse maison. Et l'avantage de travailler avec eux, c'est de bénéficier d'un appui industriel, financier et matériel solide et qui a été très important pour la croissance et le développement d'ASTERION."

Vous fêtez vos 10 ans, quel est donc l'ambition d'ASTERION pour les prochaines années ?

"Alors là, on attaque effectivement la dixième année. L'ambition, bien sûr, c'est de continuer à pérenniser l'aventure. Parce que fabriquer en France à la main des roues avec une taille de société qui commence à être un peu importante pour avoir jusqu'à sept collaborateurs, ça nécessite un effort permanent. Le but du jeu est de vraiment pérenniser car face à nous on a justement des grosses maisons industrielles.

Mais ce n'est pas la croissance à outrance. On veut surtout pas que ce soit au détriment de la qualité des produits. Et puis cette proximité avec le consommateur final ou le magasin qui va vendre on veut vraiment la garder. On ne veut pas passer par des grands réseaux de distribution."

 

C'est vrai que depuis qu'on est arrivé ce matin, on se sent bien chez vous. Cette ambiance de proximité, le fait main, tous les outils que vous avez, on sent qu'il y a une fibre vraiment artisanale, c'est très plaisant.

 

Du coup, on a vu aussi que ASTERION équipe certains coureurs et certaines équipes en partenariat, peux-tu nous parler de ça ?

"Alors, on essaie de faire du soutien aux équipes, du partenariat avec des équipes parce qu'on a besoin du retour aussi de la compétition de haut niveau. L'idée, c'est d'être acteur et d'avoir des partenariats avec tout le monde pour que le vélo en général se développe. On travaille très bien avec deux grosses équipes de la région. Côté VTT, on est avec le club à d'Ambérieu, qui a une équipe qui court la Coupe du monde féminine qui est même championne de France Élite, donc vraiment du haut niveau au VTT.

Et pour ce qui nous concerne plus aujourd'hui, un partenariat avec le Vélo club de Corbas et l'équipe Nationale. On rentre dans la quatrième année, on a de super retours et je pense que les coureurs sont contents du matos. On est content du partenariat. Ça, c'est chouette. Il y a un vrai échange et un vrai retour. On a fait évoluer nos roues grâce à ça. Encore une fois, on est plus des vététistes à la base. On faisait des roues de routes qui étaient de bonnes roues, mais qui convenaient plus à un profil vététiste. Le cyclisme sur route a une façon de pédaler, une façon de se comporter sur le vélo qui est un poil différente. On est plus souvent en relance ou plus souvent en danseuse, etc. Il y a moins de phases assises. Du coup, il fallait que la roue ait un comportement différent pour plaire au plus grand nombre. Et un partenariat avec Corbas nous a permis aussi de régler différemment, surtout la roue arrière. Maintenant, on a des roues qui font l'unanimité chez les coureurs."

Qu'est ce qui te plaît dans le projet du Vélo club de Corbas?

"Ce qui me plait c'est qu'on a tous la passion du vélo et le plaisir à faire du vélo et en plus au niveau local. Donc ça, c'est vraiment chouette parce que c'est bon pour tout le monde. C'est bon pour le club. C'est bon pour la pratique et forcément, par répercussion, ça sera bon pour nous à l'avenir. Le but du jeu est vraiment, au niveau local de développer le vélo, les structures, être partenaire le plus possible.

C'est vraiment très intéressant."

Un grand merci de nous accueillir aujourd'hui parce que ça permet aussi d'échanger avec nos coureurs et leur faire découvrir un peu l'envers du décor. Parce que forcément, ils courent avec les Roues. Ils sont au quotidien sur les roues. C'est super plaisant et on te remercie beaucoup. L'équipe est très fier de pouvoir porter haut les couleurs d'ASTERION.

"Chez ASTERION on est évidement très fier de pouvoir aider le projet du club".

Un grand Merci à Nicolas GROSSI. Bonne route... 

Retrouvez les roues ASTERION sur le site de la marque : https://www.asterion-wheels.com/fr/