Equipe Nationale.
Le Bilan de la saison 2021.

 

julien-2.jpg

La saison 2021 de route est officiellement terminée. L'occasion de revenir sur les performances de l'équipe Nationale. Pour cela nous avons interviewé Julien Chave, Manager au Corbas Lyon Métropole.

Nous voilà officiellement à la fin de la saison route, quel constat tires-tu de l’année ?

"Le bilan, dans l’ensemble est satisfaisant même s'il n'y a pas eu de victoire en Elite Nationale. Je retiendrai 3 courses : la 3ème place d’Adam aux Boucles du Printemps en Coupe de France Nationale 2 (N2), la 2ème place de Vebjorn Ronning au GP Marcel Bergereau et la 5ème place du contre-la-montre par équipes N2. Ce sont pour moi les trois meilleurs résultats de la saison. Le niveau général de l'équipe est en net progression et nous avons été acteurs sur la majorité des courses auxquelles nous avons participé. On va dire que l’on a manqué de finisseurs car souvent tout s’écroulait dans les derniers kilomètres. Sinon le bilan comptable aurait pu être bien meilleur mais nous n’avons pas à rougir vu le niveau en Auvergne Rhone-Alpes."

 

Le covid a fait des siennes en début de saison, avec des annulations, des incertitudes quotidiennes. Cela a-t-il influencé la suite de la saison ? 

"Le covid n'a pas aidé et la situation n'a pas été égalitaire au mois d'avril car les N1 ont pu continuer de courir. Au final, nous ne sommes restés que 4 semaines sans courses donc l'impact reste mineur. Ce qui a été le plus génant reste l'administratif. C'était très compliqué d'engager les coureurs sur les courses. Elle a beaucoup influencé notre calendrier car pour le coup, nous nous sommes retrouvés avec 3 manches sur 4 de Coupe de France au mois d'août  J'ai dû refaire le calendrier 30 fois cette année... Nous avons dû aller parfois très loin pour courir et souvent on ne savait pas 10 jours avant où nous allions courir. Les coureurs ont été compréhensifs et ont toujours répondu présents même si pour eux, l'idéal aurait été d'avoir plus de stabilité pour mieux travailler leurs objectifs. C’était une période assez stressante qui, je l’espère, ne se reproduira pas la saison prochaine."

 

Et rapidement, pas mal de coureurs se sont retrouvés à l’infirmerie…

"Oui je pense que l'on aurait pu être en mesure de demander aux urgences de nous sponsoriser... Trauma crânien pour Romain Lathène en février suite à une chute lors d'un entrainement collectif. Hernie discale pour Yoshiaki Fukuda en mars qui l'obligea à retourner au Japon et qui malheureusement ne put revenir. Alexandre Surieux s'est retrouvé avec une clavicule en moins au mois d'avril suite à un accident avec un automobiliste qui ne l'avait pas vu. Florent Teghillo, notre capitaine de route, laissa ses 2 poignets sur le Tour du Beaujolais en juin. Adam Viez se luxa l'épaule fin juillet puis à son retour fin août, trauma crânien suite encore à un accident de la route. Nous avons fini en beauté avec Maxime Thomassin qui s'est lui aussi fait la clavicule sur la dernière course de la saison. Avec les maladies occasionnels et Kieran Savage qui a dû repartir de mi-avril à mi-juillet en Angleterre pour son VISA, on a manqué de coureurs. Heureusement que l’on avait nos espoirs qui ont pu compléter l’effectif ce qui nous a permis de toujours faire les déplacements et de courir."

 

Une 8e place en CDF de Nationale 2, cela correspondait-il aux objectifs du début de saison ?

"En début de saison nous voulions finir dans les 10. On fait 8 mais avec beaucoup de déception. Il nous a manqué pas grand chose à chaque fois comme à l’image du CLM par équipe où nous étions 3ème à tous les intermédiaires pour au final finir 5ème à 12 secondes du podium. L'absence des blessés sur le mois d'août ne nous a pas aidé pour la conquête de points donc on reste sur notre faim car il y avait la place pour faire bien mieux mais c'est le sport, c'est comme ça. On va en tirer de bons enseignements qui seront sans aucun doute utiles pour l’année prochaine."

 

C’est donc reparti en N2 pour 2022 !

"Oui, N2 pour 2022 avec le projet de remporter la Coupe de France. Le recrutement hivernal s'est bien passé même si nous n'avons pas pu recruter un top sprinteur. On va compter sur nos jeunes Matis Lièvre et Gautier Vial pour endosser le rôle. Pour le reste, nous nous sommes renforcés sur tous les autres secteurs. Nous avons récupérés 3 coureurs de N1 en la personne d'Eliot Pauchard (AVC Aix), d'Antoine Grand (Vaulx en Velin) et de Romain Malbreil (DN Occitanie). Nous allons même aussi avoir un ancien professionnel qui nous a donné son accord et dont vous connaitrez le nom dans les jours à venir. Les coureurs ont été réceptif au double projet sportif et professionnel mis en place par le club et la société d'intérim Adecco. L'arrivée de Denis Repérant comme directeur sportif principal va aussi permettre aux coureurs d'évoluer dans de bonnes conditions avec un très joli calendrier. Nous avons hâte d’attaquer les premiers rassemblements avec ce nouveau groupe en lequel nous croyons beaucoup !"

 

Merci beaucoup Julien, nous te remercions pour ta disponibilité.