Alexandre Lloveras vise Paris 2024 et s'entrainera avec Corbas Lyon Métropole
Lundi 13 Décembre 2021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Comment t’es tu préparé pour atteindre cet objectif incroyable ?
"Nous n’avons négligé aucun détail, nous avons fait de nombreux stages avec Corentin, que ce soit au sein de l’Equipe de France handisport, ou chez lui à Nice. Nous avons également fait des tests en soufflerie afin d’améliorer notre aérodynamisme. Enfin, nous avons terminé notre préparation par un stage très éprouvant, en altitude, à Isola 2000. Durant toute la saison, nous nous sommes mutuellement poussés dans nos retranchements, et c’est ça qui a fait notre force."   
 
La pratique du handisport progresse mais il reste tant à faire ! Quelles sont les priorités selon toi pour poursuivre le développement du handisport ?

"Nous allons dans la bonne direction, mais avec Paris 2024, il faudra encore accélérer le pas... Nous sommes très loin du public britannique, qui soutient ses sportifs Paralympiques, à la même hauteur que ses sportifs Olympiques. La priorité pour poursuivre le développement du handisport, c’est la médiatisation. Plus la couverture médiatique sera importante, et plus il y aura de moyens financiers mis en place pour professionnaliser le mouvement."
 
En plus d’être cycliste de haut niveau, tu étudies aussi à haut niveau, peux tu nous en dire plus ?

"En effet, je suis actuellement en 3e année de kiné à Lyon. Je dédouble mes années sur 2ans afin de pouvoir m’entraîner à 100%, sans pour autant délaisser mes études !"
 
Ce qui t’a valu d’ailleurs de recevoir le prix Étienne Fabre en 2019 ?

"Exact, c’était un honneur pour moi de recevoir ce prix, qui récompense les cyclistes de haut niveau qui suivent des études en parallèle. Le cyclisme est un sport difficile qui demande beaucoup de temps, et ce n’est pas évident de concilier sport/étude, donc recevoir ce prix était très gratifiant."   
 
Comment as-tu entendu parler du projet du Corbas Lyon Métropole ? Pourquoi avoir décidé de nous rejoindre ?

"J’ai découvert le projet en lisant un article partagé par Raphaël Taïeb (sponsor principal du club) sur les réseaux sociaux. J’ai trouvé ce projet ambitieux et complet sur tous les plans. Le club n’a pas peur de révéler ses objectifs, c’est ça qui m’a plu ! J’ai décidé de rejoindre le club car je suis toujours à la recherche de pilotes d’entraînements performants. En effet, ne pouvant pas m’entraîner toute l’année avec mon pilote de compétition qui n’est pas sur Lyon, j’ai besoin de gars motivés, disponibles et dévoués pour me permettre de progresser et de réaliser mes objectifs."
 
Quel objectif te fixes-tu pour la suite ?

"Mon prochain grand objectif seront les Jeux Paralympiques de Paris 2024. Nous serons très attendus et il faudra faire mieux qu’à Tokyo !  Nous allons partir sur un nouveau projet, j’ai hâte de vous le présenter ! Avant Paris 2024, il y aura bien sûr d'autres échéances, comme les championnats du monde sur route et sur piste, où j’espère décrocher un maillot arc-en-ciel"

 

IMG_6734.jpeg

Alexandre Lloveras, 21 ans, a décroché l’or paralympique cet été en contre-la-montre tandem. Cette année il a décidé de rejoindre le Corbas Lyon Métropole avec pour point de mire Paris 2024.  

 

Alexandre, qu’est-ce que ça fait d’être champion paralympique ? 

"C’était mon rêve depuis mon plus jeune âge ! Etre médaillé d’or aux Jeux, c’est la récompense ultime pour tout sportif. Ensuite, on se sent plus léger, soulagé de ne pas être passé à côté de l’objectif d’une vie !  Le contexte dans lequel nous avons décroché l’or rend cette victoire encore plus belle. Nous avons axé notre préparation à 100% sur la poursuite 4km sur piste. Sur cette épreuve, nous terminons 4e, c’était la plus grosse déception de notre carrière, que ce soit pour moi, ou pour mon coéquipier Corentin Ermenault. Les jours suivant cet échec, nous étions dévastés, puis progressivement, nous nous sommes remobilisés pour le contre-la-montre. Nous avons pris le départ avec le couteau entre les dents, prêts à tout donner. Après 33km d’effort, nous nous sommes imposés sur cette épreuve, Les moments qui ont suivi le passage de la ligne resteront inoubliables. Je retiendrai le podium, où nous nous sommes mutuellement remis notre médaille, un protocole nouveau avec la covid, mais riche en signification."